Marketing-Unit – Astuces en webmarketing

Les dernières infos

COMMENT CONCEVOIR DES « CALL TO ACTION » IRRESISTIBLES

COMMENT CONCEVOIR DES « CALL TO ACTION » IRRESISTIBLES

Les internautes ne restent que quelques secondes sur une page Web, pour les inciter à agir dans le sens que vous souhaitez, c’est-à-dire les diriger vers le geste qui vous permet de les approprier ou les faire acheter, il ne faut pas seulement recourir aux bons appâts mais il faudra également faire preuve d’intelligence et d’astuce.

Le Call to action.

Elément déterminant en web marketing, le Call to Action (CTA) ou appel à l’action est outil efficace pour augmenter les ventes, obtenir de nouveaux prospects, promouvoir un produit ou un service. Il peut se présenter sous l’aspect de bouton d’action, de lien,  de visuels ou de bannières attractifs et prend le plus souvent la forme d’un verbe d’action à la deuxième personne du pluriel du type « cliquez ici », « inscrivez-vous », « ajoutez au panier », etc…

Dans cet article, nous allons voir des conseils pour réaliser une page accrochant avec les astuces pour rendre des appels à l’action percutants et bien entendu les erreurs à éviter….

Conseil Call to Action N° 1 : L’emplacement est très important.

Mettre un Call to Action dans sa page, c’est bien, mais encore faut-il que celui-ci soit vu au premier coup d’œil. Pour être efficace, il doit se situer dans la partie supérieure de l’écran et visible directement afin que l’internaute n’ait pas à scroller la page.  Mais ce critère à lui seul n’est pas suffisant…

 

Le CAT est ici placé dans la partie supérieure de la page, impossible de le rater en entrant dans la page.

Conseil Call to Action N° 2 : La taille compte aussi en webmarketing.

Veuillez à ce que l’item soit suffisamment visible grâce à sa taille et identifiable comme étant un élément cliquable. Plus l’appel à l’action est visible et expressif, plus il sera performant. Certains web designer commettent l’erreur de créer des appels à l’action qui ressemblent à des photos ou images que l’on ne sait cliquables que lorsque passe son pointeur de souris au dessus.

 

 

 

Mozilla nous donne ici un très bon exemple, le CTA constitue l’élément central de ma page. Le résultat est garanti.

Conseil Call to Action N° 3 : La mise en scène graphique

En plus d’être de grosse taille et situé dans la partie supérieure de la page, un appel à l’action doit être un élément qui se démarque du reste de la page. Il existe plusieurs moyens efficaces pour faire ressortir votre Call to Action : l’espace qui l’entoure, le contraste de couleur, l’aspect, la forme,

 

 

 

 

 

 

 

Dans cet exemple, le web designer joue sur la contraste de couleur chaude/froide.  Le principe est de surprendre pour attirer le regard.  

Avec un design sobre et un message clair, court et qui ne porte pas à confusion, on fait comprendre immédiatement au visiteur ce qu’on attend de lui.                

Il faut toutefois faire attention pour l’utilisation de la couleur rouge, qui est certes attirante mais revêt également une certaine connotation de danger.

Conseil Call To Action N° 4 : La restriction du choix.

Ne donnez pas trop de choix à votre visiteur: donnez juste 1 réponse à 1 problème. Limitez-vous à 2 ou 3 options possibles afin de bien diriger le visiteur vers la conversion. Par ailleurs, il est important de rassurer votre prospect avec un choix facile à faire, sinon, il hésitera et ira voir ailleurs avec l’idée de peut-être revenir plus tard lorsqu’il aura fait son choix. Mais il peut ne jamais revenir.

 

 

Conseil Call To Action N° 5 : Le sentiment d’urgence pour stimuler les conversions.

L’expérience montre qu’un appel à l’action est plus efficace lorsqu’on le combine à un sentiment d’urgence pour pousser le visiteur à passer à l’action le plus rapidement possible. Il faut garder en tête que si l’internaute ne clique sur le bouton, lien, etc… pas pendant qu’il est sur la page, ses habitudes de zapping vont plutôt l’inciter à aller voir ailleurs avec l’idée de peut-être revenir plus tard. L’enjeu est donc grand.

Il existe plusieurs façons de créer un sentiment d’urgence. En voici quelques idées : offre limitée dans le temps, nombre de place limitée, offre unique, évaluation gratuite, etc… et toutes autres méthodes qui motivent réellement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il va de soi que seul un segment d’internautes agira impulsivement, les autres étant de nature plus réflexive ou carrément réfractaires aux invitations d’action impulsive.

 

 

Conseil Call To Action N°6 : Les témoignages pour ouvrir les coffres  

L’internaute se demande toujours ce qui est bon pour lui. Dans la mesure du possible, ajoutez des commentaires, des témoignages, afin d’accroitre le coefficient de confiance de votre client potentiel. Souvenez-vous que le web est rempli d’hommes et de femmes pressés, plus votre appel à l’action est  simple, claire et pertinent, plus il sera cliqué.

Accessoirement, vous pouvez également proposer à vos visiteurs de vous suivre sur Twitter, de « liker » votre page Facebook ou de se rendre sur votre blog.

Conseil Call To Action N° 7 : Les tests

Bien qu’il existe quelques lignes directrices pour concevoir un Call To Action, il ne s’agit pas d’une science exacte. Si vous n’obtenez pas les résultats escomptés,  rien ne vous empêche de prendre du temps pour affiner vos techniques, et de tester, re-tester encore et encore et surtout, soyez différents et osez l’originalité!

Conclusion

Pour conclure, avoir un produit ou service à vendre est une chose, faire leur promotion en est une autre. Pour convaincre fortement les prospects et augmenter ainsi votre taux de conversion, un bon call to action doit donner envie aux visiteurs, dès les premières secondes de sa visite, d’aller voir ce qu’il y a derrière. Pour ce faire, il doit être attrayant, visible et se détacher du reste de la page.

A vous de jouer !

 

 

 

Posted in: Conseils

Leave a Comment: (0) →

Leave a Comment